Quand tout devient simple avec le dictionnaire Eurêka …

Depuis un certain moment, je cherchais un dictionnaire adapté à Milo. Un dictionnaire sans définition, sans étymologie, sans prononciation, sans synonyme … Un dictionnaire qui donne simplement l’orthographe des mots sans chichi et qui ne pèse pas une tonne !

Depuis toujours, Milo est perdu dans un dictionnaire. J’ai essayé les dictionnaires spéciaux pour le primaire (pas assez de vocabulaire et trop de planches d’anatomie sur lesquelles il bloquait, ne riez pas, vous faisiez la même chose, non ?), les dictionnaires sur Ipad (il finissait sur You Tube), aucun ne rendait la recherche orthographique efficace, surtout pour un enfant qui ne maîtrise ni la recherche par ordre alphabétique ni la recherche visuelle efficace (son regard ne se pose pas, il virevolte de gauche à droite …) et qui ne dispose pas d’une attention soutenue.

Bref, avant les grandes vacances, j’ai enfin trouvé de quoi l’aider au quotidien, l’excellent dictionnaire Eurêka, à entrée phonétique (on trouve le mot en fonction de sa prononciation), apparemment très utilisé en Belgique (trop forts ces belges) !

Il existe en plusieurs versions :

  • pour les plus petits, Eurêka, à partir de 7 ans, en écriture cursive :

  • pour les plus grands, Le Grand Eurêka, à partir de 9 ans, en script, et avec un stock de mots plus important :

  • pour les plus grands encore, dans la même collection, le livre Bingo, coach d’orthographe grammaticale, dont je ne peux pas vous parler, car je ne l’ai pas, et qu’il est très difficile d’obtenir des informations à son sujet …

Voici la version choisie pour Milo :

  • la double page centrale est à la base de la recherche, elle est imprimée sur papier épais, mais j’ai ajouté un scotch pour la retrouver plus facilement,
  • le livre contient des éclairages orthographiques sur les réformes, des indications sur l’orthographe des nombres (page bien appréciée pour les mathématiques !) …
  • un mode d’emploi très clair permet de s’y retrouver rapidement (au début, on nage complètement, et c’est bien normal !)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une lectrice m’a orientée vers divers fichiers permettant de mettre en place le dictionnaire avec les enfants, mais vous pouvez certainement en trouver d’autres :

Fichier d’utilisation Eurêka

Procédurier Eurêka

Ci-dessous, vous pouvez visionner une petite vidéo où Milo recherche le mot « boulanger » : sur la page centrale, il cherche le son « b », puis « ou », afin de trouver la page où il doit se rendre pour continuer la recherche. Vous voyez alors plusieurs sous-catégories pour les sons suivants.

Notre langue française est tellement complexe, avec ses diverses graphies possibles pour un même son ! Où chercher le mot coquelicot, par exemple ? Dans le C, les Q, les K ? Avec Eurêka, on ne se pose plus cette question, et on ne passe plus 15 minutes pour chercher chaque mot !

J’ai été traumatisée, lors de mon année de CE1, par les recherches dans le dictionnaire. La maîtresse nous donnait un mot, et l’élève qui le trouvait le plus vite possible obtenait un bon point. J’avais fini par faire sembler de chercher, et j’ai été dégoûtée à vie des dictionnaires …

Me voici réconciliée : après quelques essais, la recherche devient vraiment rapide ! C’est l’outil idéal pour accompagner l’écrit au quotidien, en classe, à la maison, en primaire et au collège, pour tous les enfants. Je pense à tous ces enfants « DYS », ou « TDA » que ce dictionnaire pourrait aider … Chez nous, c’est une vraie révélation !

 

14 commentaires sur « Quand tout devient simple avec le dictionnaire Eurêka … »

  1. j’avais vu les 2 dans ma super librairie à Angers et j’avais failli l’acheter. Contente d’avoir ton retour sur cet outil. Je note qu’il n’y a pas la nature des mots mais des indices pour la trouver, tout de même (article, verbe « être » devant les adjectifs…) 😉 Parce que pour moi, un dictionnaire orthographique qui ne précise pas la nature des mots, c’est tout de même un problème.

  2. merci, après la lecture de cet article, je l’ai commandé, ainsi que son cousin Bingo, coach d’orthographe, je les ai reçu aujourd hui et on va tester !!! belle journée

  3. Mon fils de 8 ans l’utilise depuis la 1ère primaire en Belgique, il l’adore et ça lui permet d’avoir une certaine autonomie. C’est vraiment bien fait et ludique!

  4. Bonjour
    Je l’utilise depuis deux ans dans ma classe de CE1 (le petit Euréka). J’ai aussi trois exemplaires du gros pour deux ou trois élèves avancés (mais il n’est pas utile). Ce n’est pas un dictionnaire, c’est un outil pour écrire les mots que l’on ne connait pas. Tu peux aussi trouver des mots de la même famille.
    Ça facilite drôlement l’autonomie et la production d’écrit. En atelier, mes élèves en ont un chacun. Les mots sont trouvés en 20 à 30s. Les élèves y ont donc recours dès la moindre hésitation. On ne peut faire confiance à nos oreilles (au vue des nombreux graphèmes pour un même phonème). Mon seul regret est que mes collègues ne l’utilisent pas. Ils utilisent leurs gros dictionnaires et donc les élèves n’ont rien pour s’aider !!!

    Je l’explique en atelier dès le début de l’année. 1 séance de 20 minutes suffit pour comprendre le fonctionnement. Après deux ou trois séances de recherche de mots, l’outil est utilisable pour la production d’écrit. Je leur demande d’écrire sans fautes. Je constate au fil de l’année que le contrat est respecté en orthographe. Les textes sont de plus en plus longs.

    Vous l’aurez compris, je le recommande chaudement. Seul bémol, il faut découper les 50 intercalaires !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.