Libres d’école

J’avais envie de vous parler ce matin d’un chouette podcast sorti il y a peu. Ce projet, mon amie Charlotte l’avait depuis longtemps. Le discours sur les séparatismes et l’annonce du projet de loi qui vise la suppression du droit à instruire ses enfants en famille l’ont poussée à mettre son projet en oeuvre plus tôt. 

Un podcast est un contenu audio numérique. Ici, plusieurs podcasts sont regroupés autour d’un thème : l’école à la maison.

Dans ce podcast, Charlotte tend son micro à des familles « célèbres » en IEF mais aussi à des familles moins connues des réseaux sociaux qui partagent leurs vies avant autant de ferveur et de passion. 

Charlotte prend beaucoup de plaisir à leur donner la parole, avec la bienveillance, la douceur, l’intelligence et le non-jugement qui la caractérisent. 

Le tout est très professionnel et très agréable à écouter.

Accéder au podcast Libres d'école
L'épisode 2 est consacré à notre famille, venez écouter mon témoignage 🙂

Le podcast est disponible sur plusieurs plateformes, dont Anchor et Spotify. Vous le trouverez facilement en tapant dans Google « Podcast Libres d’école ». Il est gratuit et peut être écouté d’un ordinateur ou à partir d’une application sur smartphone. Il occupe désormais mes trajets en voiture !

Un compte Instagram au nom de Libres d’école a également été ouvert.

N’hésitez pas à réagir en commentaire.

Touche pas à mon IEF

Où en seraient nos enfants, dans leurs vies, sans ce choix d’IEF que nous avons fait ?

Numéro 1, sortons les gros mots : « haut potentiel hétérogène » …
Non adaptée au système scolaire en maternelle et en primaire.
5 ans d’IEF pour lutter contre son angoisse du groupe, son angoisse de la compétition scolaire, pour lui donner la force de supporter le bruit et la lumière vive, pour lui donner suffisamment de confiance pour se battre pour ses idées sans remettre en cause l’enseignant.
Bah oui, un enfant HP, ça remet tout en question tout le temps, ça ressent tout 1000 fois plus que les autres, c’est souvent doté d’une forte paranoïa, et ça a même des difficultés scolaires, sans parler des difficultés sociales !

5 ans d’IEF et nous observons le succès de son retour au collège : altruisme et aide aux autres versus esprit de compétition, combat pour ses idées sans impertinence, autonomie versus prise en charge.

Mais si elle avait passé ces 5 dernières années à l’école, où en serait-elle actuellement ?

Numéro 2, sortons les gros mots : « dysorthographie et atteinte de toutes les mémoires » …
Peu adapté au système scolaire en maternelle.
5 ans d’IEF pour découvrir ses troubles et y remédier sans passer par la case MDPH et AVS (qui, de toutes façons, lui serait refusée). 5 ans de formation de mon côté pour l’aider dans son quotidien et ses apprentissages. 5 ans pour le préparer à un retour au collège, 5 ans pour le rendre autonome avec ses outils, 5 ans pour le préparer à la défaillance du système éducatif (nous savons très bien qu’aucune adaptation ne sera faite au collège, ou alors, des broutilles : du temps en plus pour passer son brevet …)

Et s’il avait passé ces 5 dernières années à l’école, où en serait-il actuellement ?

Numéro 3, sortons les gros mots : « n’a jamais été testée puisque nous refusons maintenant toute démarche psychologique intrusive destinée à étiqueter nos enfants et à rentrer dans le moule. »
Nos buts : l’adapter en douceur au cadre. Ne pas lui couper les ailes dans sa formidable capacité à apprendre et à s’émerveiller du monde. Lui laisser le temps d’explorer ses multiples compétences.

Et si elle avait passé ces 5 dernières années à l’école, où en serait-telle actuellement ?

Et nous, leurs parents, où en serions-nous ? Je connais la réponse : moi, chez le psy, et nous, divorcés !

On nous dit souvent : « Oh, comme ils s’entendent bien ! Oh, ils sont merveilleux ces enfants ! Oh, qu’ils sont altruistes ! Oh qu’ils sont spéciaux ! Oh, quelle chance vous avez d’avoir ces enfants ! »


Nous n’avons pas de la chance, nous avons œuvré pour notre équilibre familial en faisant un choix : celui de l’IEF ! Il y a autant de raisons de choisir l’IEF que de familles qui pratiquent l’IEF.

 

#touchepasamonief

Des nouvelles

Bonjour à tous, lecteurs de ce blog !

Non, je ne vous oublie pas. Non, je n’ai pas disparu. Mes journées sont intenses depuis la rentrée ! Je passe en coup de vent sur le blog pour vous donner quelques nouvelles.

Mon aînée a repris le chemin de l’école, direction 3ème dans un collège public. Je l’accompagne au quotidien pour l’aider à « devenir » élève. Elle a très vite pris le pli et a déjà fait sa place 🙂 Toutes ces années d’IEF lui ont permis d’acquérir une forte confiance en elle et beaucoup d’autonomie dans son travail. On se fait petit à petit à l’idée que oui, il y aura des interros tous les jours de la semaine et que ce pays a décidemment l’évaluïte aigüe !

Les petits (enfin, tout est relatif, ils ont désormais 8 et 12 ans), sont toujours en IEF, niveau CM1 et 5ème adaptée. Je leur consacre mes matinées. Tout roule, aucun soucis (ouf !), je vous parlerai dans un futur article (comprendre, quand j’aurai le temps), des divers outils que j’utilise au quotidien (mais pour ça, je préfère de petites vidéos rapides sur ma page Facebook ou mon compte Insta).

De mon côté, les journées sont très chargées. Beaucoup de projets d’écriture sont en cours, une formation également, deux accompagnements pédagogiques individuels qui me prennent beaucoup de temps, la confection des dossiers pédagogiques. Je passe aussi beaucoup de temps à répondre à vos interrogations au quotidien. Je pense toutefois à m’accorder au quotidien des pauses, et ça, c’est bien nouveau.

J’espère que, de votre côté, la rentrée s’est bien passée, que vous n’êtes pas trop ennuyés par les protocoles en place et que vous êtes tous en bonne santé.

 

Les grands nombres

Un article fourre-tout pour vous donner quelques références autour des grands nombres :

Réaliser/acheter le matériel concret :

Acheter le matériel des hiérarchies à terminer sur 123 Montessori

Télécharger le matériel complémentaire :

Lire les grands nombres
Lire et écrire les grands nombres, cartes autocorrectives
Décomposer/recomposer les grands nombres
Symboles pour présentation des grandes hiérarchies

Des jeux :

Lire les grands nombres de différentes façons, les intercaler
Le jeu des grands nombres
La star de la numération

Mesures de durées

Je prépare la rentrée prochaine pour Lulu, pour un niveau CM1. Niveau que j’ai déjà traversé plusieurs fois lors de ma carrière de PE mais aussi deux fois avec mes propres enfants.

Ce que j’ai remarqué, durant ces années, c’est qu’il est difficile pour un enfant de s’approprier la mesure du temps. Un dossier pédagogique sur ce thème viendra sans doute d’ici peu rejoindre ses petits copains, mais pour le moment, je vous livre ici mes derniers documents sur les équivalences de mesures de durées et sur les subdivisions de l’année.

Temps

Les équivalences de durées

J’ai repris l’idée des disques imbriqués  de ma ville à ma galaxie pour travailler de la seconde au millénaire.

IMG_20200701_125527

L’enfant place les disques du plus grand au plus petit puis met en paires les disques avec leurs étiquettes-noms (étiquettes dont le nom est souligné). Il peut ensuite chercher les équivalences. L’enfant peut placer les disques de façon linéaire ou les superposer.

3 planches d’étiquettes sont disponibles pour permettre une progression dans l’acquisition du vocabulaire :

  • une planche entièrement munie du code-couleurs,
  • une planche dont seulement le nom des disques est en couleurs,
  • une planche en noir et blanc.

Il s’agit ici seulement d’un document pour ancrer des notions vues dans le quotidien de l’enfant, lors de son apprentissage de la lecture de l’heure, de ses essais de repérage dans le temps sur des calendriers, ou encore en histoire avec l’utilisation du cahier des siècles …

J’ai ajouté un document « Mesurer le temps » qui synthétise les notions pour être placé par exemple dans un cahier d’aide.

IMG_20200701_105821

Vous trouverez aussi un document comportant deux jeux sur ces notions d’équivalences : un jeu de domino et un jeu de mémory.

  • Règle du domino :

Placez le domino départ sur la table. Distribuez 3 dominos par enfant. Placez le reste des dominos en pioche. Tour à tour, l’enfant qui a le domino attendu le pose. S’il ne peut pas, il pioche. Le jeu prend fin quand un joueur a posé tous ses dominos, il est déclaré vainqueur.

Départ
Domino « départ »
  • Règle du mémory :

Toutes les cartes sont étalées faces cachées sur la table (ou par terre si on préfère jouer par terre) en deux paquets distincts. Un premier joueur retourne deux cartes. Si c’est une équivalence qui apparaît sur les deux cartes, le joueur gagne les cartes et en retourne à nouveau deux. Si les deux cartes ne vont pas ensemble, le joueur les replace face cachée à l’endroit exact où elles étaient, et c’est au joueur suivant de retourner deux cartes. Celui qui a une bonne mémoire se souviendra de l’emplacement des cartes déjà retournées et pourra les utiliser lorsqu’il en aura besoin pour compléter une paire. Le gagnant est celui qui accumule le plus de paires.

mémory

Téléchargement

Equivalences durées

Mesurer le temps

jeux mesures de durée

 

Temps

Les subdivisions de l’année

J’ajoute un document sur les subdivisions de l’année car j’aime beaucoup cette présentation très parlante. Il s’agit normalement d’une présentation donnée à l’enfant. Je préfère une version en autonomie où l’enfant réalise lui-même les manipulations en découvrant le vocabulaire approprié.

Ce travail se fait après celui sur les différents calendriers, où l’on récupère les calendriers créés par les enfants (mais pour ça, il faut attendre une année complète). Je propose ici une bande de mois à découper. Le document est donc à proposer à des enfants qui maîtrisent déjà la notion 1 an = 12 mois.

Téléchargement

Les subdivisions de l’année

 

Temps

Pour aller plus loin

Le travail qui vient ensuite est le travail sur les calculs de durées. Je vous mets quelques liens de documents que j’utilise pour ça :

Et un livre que j’adore, Le monde du temps, édité chez Circonflexe.