La transformation des couleurs primaires en couleur secondaire.

Ce billet s’inclura dans un article récapitulatif sur ma façon non montessorienne d’aborder les couleurs, article qui va me prendre du temps, et qui donc, sera pour un autre jour. Mais aujourd’hui, j’avais envie de vous montrer ce qui suit, parce qu’il n’y a pas que Montessori dans notre vie, mais une tonne d’autres activités multisensorielles qui occupent nos journées.

3 petits flacons, qui ne payent pas de mine, mais qui offrent un gros potentiel de découvertes, et surtout, qui m’ont bien enquiquinée !

20150305_082751

Trois flacons découverts sur un groupe Facebook puis sur ce site. Sauf que sur ce site, on utilise de l’huile pour lampe à huile, et que non, je n’ai pas ça en réserve sous la main. Ils sont vraiment géniaux sur le site, on mélange, on obtient la couleur secondaire, on arrête le mélange, on voit réapparaître les couleurs primaires ! Un jeu d’enfants, en somme !

Sauf que, dans la vie, il y a ce que l’on voit sur internet, et il y a ce que toi, tu essayes de réaliser (et là, tu ris en repensant à toutes les merveilles que tu as essayé de reproduire, n’est-ce pas ?).

Bref, j’ai donc transformé ma cuisine en laboratoire de recherches, moi, la fille traumatisée par les complexes colorés en 1ère S, pour trouver LA solution à mon problème.

20150303_161539

Matériel :

Il vous faut donc :

  • de l’huile claire, ici, de tournesol
  • des colorants liposolubles (non, vraiment, le colorant liquide n’est pas miscible dans l’huile !) que l’on trouve dans les magasins de loisirs créatifs ou de scrapcooking
  • de la glycérine, suggestion de mon mari (en vente dans toutes les pharmacies, la glycérine, pas le mari)
  • des colorants alimentaires hydrosolubles (les 3 petites pipettes de supermarché)
  • 3 flacons en verre (mes tubes sont fermés avec du film étirable en 3 couches superposées + un élastique)
  • un entonnoir
  • un mixer

J’ai testé le mélange huile/eau, il ne fonctionne pas, les colorants se mélangent tous très vite, et on peut plus retrouver les couleurs primaires, ce qui est quand même le but.

Réalisation :

Il suffit donc ensuite de réaliser les tubes comme suit. J’ ai testé plusieurs inversions de couleurs, et il n’y a que celle ci-dessous qui offre un résultat satisfaisant :

20150303_161829

Tube 1 

glycérine + 2 gouttes de colorant alimentaire rouge liquide
huile + une pointe de colorant liposoluble jaune (attention, juste une pointe), à mixer au mixeur (impossible au fouet), mais pas trop, j’ai failli monter une mayonnaise …

Tube 2 

glycérine + 2 gouttes de colorant alimentaire jaune liquide
huile + une pointe de colorant liposoluble bleu

Tube 3 

glycérine + 2 gouttes de colorant alimentaire rouge liquide
huile + une pointe de colorant liposoluble bleu

Soyez minutieux, et lavez TOUS les ustensiles entre chaque manipulation.

Utilisation :

Pour utiliser ces flacons, j’ai décidé de réaliser une minuscule table lumineuse, avec deux lampes à LED pour placard, une boîte hermétique, du papier de cuisson, et du film étirable. J’ai découpé 2 épaisseurs de papier de cuisson à la taille du couvercle, et j’ai entouré le tout de film étirable, pour empêcher le glissement/la casse des tubes en verre.

20150303_184133

L’enfant prend un flacon, observe les couleurs primaires, puis pose le flacon à l’horizontale sur la table lumineuse. Les densité des liquides rend la transformation en couleur secondaire lente, et permet de bien observer le mélange.

P1070107

P1070109

On entend des mots qui fusent, des « ohhhhhhh », des « ahhhhhhh », des « beauuuuuu », des couleurs et encore des couleurs … Un vrai régal pour les yeux et les oreilles !

En faisant rouler les tubes, on peut voir les couleurs primaires et secondaires en même temps. En fait, les liquides ne se mélangent pas, mais se superposent.
Je ne sais pas combien de temps ils tiendront avant que la couleur ne vire, mais j’ai une sacrée collection de colorants, je pourrai les refaire sans problème si besoin.

12 commentaires sur « La transformation des couleurs primaires en couleur secondaire. »

  1. Bravo pour ce billet
    Une question cependant pourquoi de la glycérine svp plutôt que eau et huile qui ne se mélange pas ?
    Des essais peu concluant ?
    Merci

    J'aime

      1. On m a conseillé le colorant hydro pour l huile et lipo pour l eau mais j ai pas encore trouve pour l huile donc pour le moment on en est au couleur primaire par bouteille que l on  » mixte » en les approchant l une de l autre.

        J'aime

  2. Bonjour,
    J’ai une question, pourquoi ne pas avoir utiliser des films plastiques colorés, voir des morceaux d’intercalaires en polypro ou des petites plaques de pléxi colorés pour faire l’activité des mélanges, en superposant les morceaux sur la table lumineuse?
    Faut il impérativement que ce soit des liquides?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s