Les nombres, l’envie de compter, comment répondre à cette période chez un bambin de moins de 3 ans ?

Lulu est en pleine période sensible du dénombrement, alors j’en profite pour vous expliquer ce qu’on met en place à la maison autour des chiffres, et des nombres😉

Déjà, il faut faire un point sur le dénombrement : le dénombrement désigne toute procédure permettant d’accéder au nombre d’objets, il peut s’effectuer grâce :

  • au comptage qui désigne l’énumération des objets à l’aide de la comptine numérique (et il faut ainsi comprendre que le dernier mot-nombre prononcé désigne la quantité),
  • aux constellations (celles du dé, des mains …),
  • au dénombrement par reconnaissance instantanée appelé aussi « subitizing » qui consiste en reconnaître visuellement la quantité sans la « compter ».

Il faut faire la différence entre l’ordinal et le cardinal du nombre (le 1er, le 2ème, le 3ème ou 1, 2, 3 …).

Il est également important de différencier l’action de dénombrement et la connaissance de la comptine numérique (que les enfants récitent au même titre qu’un poème ou l’alphabet). Souvent, les enfants connaissent la comptine numérique mais n’ont pas encore accès au dénombrement.

Ensuite, il convient de codifier tout ça grâce à l’écriture chiffrée et à ses symboles.

Ainsi, dès le plus jeune âge, nous pouvons mettre en place des activités, lors de lectures, de comptines, ou de situations concrètes pour :

  • apprendre la comptine numérique,
  • apprendre à dénombrer, comprendre la notion de quantité et se déplacer sur une piste de jeu,
  • connaître les écritures chiffrées,
  • comparer deux collections d’objets, construire une collection d’objets ayant le même nombre d’éléments qu’une autre, distribuer ou partager un nombre d’objets

Dans cet article, je vais donc essayer de vous donner quelques idées montessoriennes … mais pas que, pour répondre à la sensibilité de l’enfant malgré son jeune âge.

Tout d’abord, des idées de livres, car les livres, nous, on adore (attention, il n’y a rien de Montessori inside, hein, soyons clairs !) : 

Pour dénombrer jusqu’à 5 :

  • dans l’ordre croissant :

20150218_15303520150218_153047

20150218_15312320150218_153133

  • dans l’ordre décroissant :

20150218_15323720150218_153249

Pour dénombrer jusqu’à 10 : 

  • dans l’ordre croissant :

20150218_153014

   20150218_153059

20150218_153106 20150218_153116

  • dans l’ordre décroissant :

  20150218_15314520150218_153153

  20150218_15320420150218_153230

Pour appréhender l’écriture chiffrée (qu’elle commence à connaître à force de prendre les ascenseurs et d’appuyer sur les boutons, ou encore de taper sur la caisse de la marchande !). Pour le moment, l’apprentissage est informel, il s’agit plus d’une imprégnation, donc je ne veux pas utiliser les chiffres rugueux et les jetons, on verra ça plus tard.

20150218_15330420150218_153320

Ensuite, des comptines, parce que dire des comptines ou chanter, on adore ça aussi, surtout en ajoutant des signes !

Les comptines pour connaître la suite numérique : 

1, 2, 3, je m’en vais au bois

1, 2, 3, je m’en vais au bois,
4, 5, 6, cueillir des cerises,
7, 8, 9, dans mon panier neuf,
10, 11, 12, elles seront toute rouges.

***

Chaussettes

Chaud un,
Chaud deux,
Chaud trois,
Chaud quatre,
Chaud cinq,
Chaud six,
Chaussettes !

***

Les oeufs

1, 2, vl’a les oeufs,
3, 4 faut les battre,
5, 6, c’est Alice,
7, 8 qui les cuit,
9, 10, c’est Félix,
11,12, qui les couve.

***

La poule

1, 2, 3, 4, 5, 6 7, 8, 9,
Moi je compte jusqu’à neuf,
Avant de pondre mon œuf !

***

1 doigt

1 doigt
2 doigts
3 doigts
4 doigts
5 doigts

Je tends la main

1 doigt
2 doigts
3 doigts
4 doigts
5 doigts

Je ferme le poing

***

A la une, une prune,
A la deux, des oeufs,
A la trois, des p’tits pois,
A la quatre, des patates,
A la cinq, des meringues,
A la six, des saucisses,
A la sept, des courgettes,
A la huit, des frites,
A la neuf, oh, mon panier est percé,
Venez m’aider à ramasser !

Les comptines pour aborder le cardinal du nombre : 

J’ai mangé 1 œuf
Il était tout neuf
L’ogre en a mangé 9
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9.
Il est gros comme un bœuf !

***

Un nez
Une bouche
Deux yeux
Deux oreilles
Plein de cheveux

***

J’ai une main.
J’ai cinq doigts.
En voici un, en voici deux, en voici trois, en voici quatre, en voici cinq.
Bonjour toi, et puis toi, celui-ci et celui-là.
Et puis moi, tout petit, mais je suis là

***

Trois petits bonhommes s’en allaient au bois,
En revenant ils faisaient trois fois
“ Atchoum, atchoum, atchoum ! ”

***

3 petits moutons

Les comptines pour aborder l’ordinal du nombre : 

Quand trois poules vont aux champs
La première va devant
La deuxième suit la première
La troisième va derrière
Quand trois poules vont aux champs
La première va devant.

***

Voici ma main
Elle a cinq doigts
En voici deux, en voici trois.
Le premier, ce gros bonhomme
C’est le pouce qu’il se nomme.
L’index qui montre le chemin
C’est le second doigt de la main.
Entre l’index et l’annulaire
Le majeur se dresse en grand frère.
L’annulaire porte l’anneau,
Avec sa bague il fait le beau.
Le minuscule auriculaire
Suit partout comme un petit frère.

Si comme moi, vous avez une mémoire de poisson rouge, j’ai tout prévu ! Des petits livres à télécharger et imprimer pour avoir les textes sous la main ! La vidéo ci-dessous vous aidera à en comprendre le fonctionnement.

Petit livre la suite numérique

Petit livre comptines pour dénombrer (ordinal et cardinal)

Ce qui est vraiment intéressant, quand on intègre les signes de la langue des signes dans la communication avec son enfant, c’est qu’on perçoit une utilité en mathématiques ! En LSF, on signe différemment les ordinaux et les cardinaux :

Chiffres lsf

Si pour les cardinaux, la façon de faire correspond pratiquement à notre façon de compter sur les doigts, pour les ordinaux (le 1er, le 2ème, le 3ème), on utilise les mêmes configurations, mais en agitant la main (pour les cardinaux, la main est fixe). Subtilité très utile !

Et au quotidien, dans la vie de tous les jours, compter, dénombrer, ça donne quoi ?

J’ai vraiment l’impression de passer mes journées à dénombrer en ce moment ! Si vous avez un bambin de 2 ans et demi, vous devez être dans cette période aussi ! Alors, vous aussi, vous :

  • comptez les marches en montant et descendant les escaliers,
  • comptez les secondes du plus long pipi possible,
  • comptez les assiettes, les fourchettes, les verres en mettant la table,
  • comptez les sucettes en allant coucher votre enfant; chez nous, il en faut trois, pas une, ni deux, mais trois, et mademoiselle vérifie,
  • comptez les gâteaux, les chocolats, les rondelles de carottes,
  • comptez les chaussures et les gants,
  • mais par dessus tout, ce que vous préférez, c’est compter les bisous, n’est-ce pas ?

4 commentaires sur « Les nombres, l’envie de compter, comment répondre à cette période chez un bambin de moins de 3 ans ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s