Le développement de la main du bébé et l’adaptation des propositions

Je commence aujourd’hui à publier une série de panneaux reprenant les périodes phares du développement de la main chez le bébé à partir de la naissance, et les propositions de matériel adaptées en fonction des observations de l’enfant.

Pour commencer, un très très court résumé de la pensée de Maria Montessori au sujet de la main

Quand on parle d’un bébé, Maria avance dans L’enfant que, autour d’elle, à son époque, on considère sa « réussite » de développement selon deux critères (mais sa pensée est encore très actuelle !) :

  • l’acquisition de la marche (et le fameux Il ne marche pas encore ? que l’on entend tous, ou bien encore, Ah ça y est, il marche ! Bravo !),
  • l’acquisition de la parole, qui caractérise l’homme (les adultes ont tendance à juger l’intelligence de l’enfant sur l’âge d’arrivée de ses premiers mots, alors qu’on sait très bien que le nouveau-né communique autrement, notamment grâce à ses mains ! D’ailleurs je me demande ce que Maria Montessori aurait pensé de l’apport de la communication gestuelle chez le nouveau-né !)

Maria Montessori affirme que ces deux critères sont donc un « espèce d’horoscope » où se lit l’avenir de l’enfant, et on jugera de son avenir suivant l’âge de l’acquisition de ses deux critères, en le disant « en avance », ou « en retard ». Elle ajoute que la marche n’est pas ce qui qualifie l’intelligence chez l’homme, mais que l’organe qui définit l’homme, c’est LA MAIN, au service de l’intelligence. Les gestes et mouvements ne sont plus considérés comme de simples déplacements, mais ils se transforment en organes exécutifs de l’intelligence, rien que ça !

L’enfant qui agit sur les éléments de l’ambiance, ne le fait pas seulement comme imitation comme on pourrait le penser, mais ses mouvements sont dictés par son psychique, établis sur une connaissance. Quand l’enfant saisit un objet, ce n’est pas pour l’objet en lui-même, mais pour l’action qui y est associée. Elle insiste également sur l’importance de la préparation du milieu adapté à l’enfant (l’ambiance), indispensable pour le travail de la main, et ça, c’est le thème de cet article.

Le développement de la main

Jusqu’à deux mois, l’enfant possède encore son réflexe d’agrippement archaïque, qui va doucement s’éffacer, pour aller vers un développement cubito-palmaire, puis radio-palmaire pour arriver à la finesse de la préhension radio-digitale. Le schéma ci-dessous vous permet de visualiser ces zones.

la main

Pour plus de d’information concernant ce développement, vous pouvez vous diriger .

De l’observation à la proposition montessorienne

Je vous propose ici des documents récapitulatifs, qui vous permettront d’adapter l’environnement de votre bébé en fonction de l’observation que vous ferez du développement de sa main (les âges sont donnés à titre indicatif, c’est l’observation qui prime, comme toujours). Mes propositions concernent le matériel Montessori officiel. Mon but est aussi de vous permettre d’adapter vos propositions par rapport au matériel dont vous disposez déjà à la maison ! Je suis certaine qu’en observant les divers hochets, et jouets, vous trouverez de quoi répondre au développement de votre enfant ! 

Cliquez sur les photos pour télécharger les pdf

Les préliminaires

Les deux premiers mois de vie

observation et main 1

Vous trouverez un bandeau de peau à peau chez Minilou.

Pour les hochets, une cuillère à miel en bois convient tout à fait.
Vous pouvez trouver de très beaux hochets en bois, ici, et , encore .

La photo de la petite fille dans le transat datant de 2006, finalement, je me rends compte que nous avions déjà des propositions adaptées à l’époque, même si nous ne pratiquions pas encore la pédagogie Montessori.

Le troisième mois

panneau 2

Sur la photo, vous pouvez voir que j’avais suspendu un pompon ! On fait aussi avec ce que nous avons sous la main ! Et nous proposions déjà des matières différentes à l’époque.

Pour trouver un hochet en argent, suivant votre budget, c’est ici, ou encore  si Mamie veut bien le financer ! Murielle Lefebvre en parle dans son blog ici.

Pour les perles de préhension, vous pourrez en trouver en faisant un tour sur Etsy ou sur A little market, ou encore chez moi quand j’ai le temps d’en fabriquer.

La préhension cubito-palmaire

entre 4 et 6 mois

cubito palmaire

main et propositions 3

Pour l’anneau sur ruban, c’est par ici. Les balles de préhension, par . Vous trouverez le reste du matériel sur les boutiques Montessori en ligne, notamment Montessori spirit, S’amuser autrement, Oppa Montessori, ou encore Nature et découvertes.

Vous voyez également que dans la colonne de gauche, les objets non montessoriens répondent également aux besoins des enfants !

La préhension radio-palmaire

radiopalmaire

La préhension radio-digitale

radiodigitale

L’article sera complété au fur et à mesure de mon avancée. Je réalise ce travail à partir de mes photos personnelles, la recherche de photos est longue !

5 commentaires sur « Le développement de la main du bébé et l’adaptation des propositions »

  1. La main…toutes les découvertes de l’enfant passe par elle, elle est son intermédiaire avec la vie ! Tout petit, il en a même trois : les deux situées au bout de ses bras et…sa bouche !

    J’aime beaucoup la manière dont tu nous proposes toujours de partir de l’observation de notre enfant : dans notre société de consommation « moderne », on nous fait croire qu’il faut acheter tel objet à tel âge, alors que c’est le développement de notre enfant qui devrait guider nos choix.

    Je me souviens d’un passage magnifique du livre de Jean Austin « Le concept du continuum » où elle raconte avoir observé un papa (tribu forêt amazonienne) fabriquer pendant des jours un objet encombrant qu’il destinait à son bébé… cet objet, il l’avait d’abord pensé « pratique » pour lui et pour éviter les dangers (un parc en branches de bois !). On imagine bien qu’il n’en avait jamais vu, qu’il a juste imaginé cet objet pour éviter à son bébé d’être attrapé par une bête sauvage par exemple, pour qu’il ne prenne pas de risque si on avait à le poser un moment -dans cette tribu, les enfants et adultes portent les bébés pendant un an au moins-. Le jour venu, l’objet terminé, il prend son bébé et le pose dedans…le bébé se met à pleurer très fort…le père le sort de là et…jette le parc au feu ! Son bébé n’était vraisemblablement pas heureux du cadeau : son père l’a détruit, aussi simplement que ça : il a observé son mal être et a changé ses plans.
    Osons ranger un objet qu’on pense être bon pour notre tout-petit (et même plus grand), osons ravaler notre fierté d’avoir acheté telle ou telle chose (ou reçu en cadeau, c’est le même processus) : c’est pour lui, c’est à lui de nous faire savoir s’il en a besoin !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s