Du matériel pédagogique dans les petits souliers ?

1432574-les-bons-reflexes-au-moment-d-acheter-un-cadeau

Je lis souvent, sur des groupes de parents pratiquant la Pédagogie Montessori, ou encore dans ma boîte mail, des demandes du type :

 « Des idées Montessori pour offrir à ma nièce de 3 ans ? »,

ou encore,

« Pensez-vous que le coffret de lecture soit adapté pour ma fille de 4 ans,

 je voudrais le lui offrir pour Noël ? »,

ou bien, dans un autre style, des sujets, parmi lesquels,

« Je voudrais faire une liste de cadeaux Montessori pour l’anniversaire de ma fille,

elle aura 3 ans en mai,

mais je voudrais tout le matériel qui pourrait lui servir jusqu’à son prochain anniversaire ».

 

Les cadeaux

  • Un cadeau s’offre pour faire plaisir à celui qui va l’ouvrir :

Combien d’enfants (que la croyance au Père Noël soit établie ou non au sein de votre famille) rêvent et conçoivent leur liste de Noël depuis début octobre, avec l’arrivée des innombrables catalogues qui emplissent vos boîtes ?

Entendez-vous souvent :

  » Père Noël, s’il te plaît, apporte dans mes souliers, 

un cube du trinôme et des lettres rugueuses, par pitié ! « 

(Bon, ok, mon deuxième rêve d’un alphabet mobile, mais non, non, il ne l’a pas inscrit sur sa liste de Noël …)

Alors, oui, Mamie sera peut être ravie d’offrir un coffret de lecture super à la mode à sa petite fille chérie qui est trèèèèèèèèèès en avance sur son âge, mais Mamie, l’essentiel, c’est ton cadeau ultra pédagogique, ou les étoiles dans les yeux de ta petite fille ? (Maman, ce passage ne t’est pas destiné, hein !)

 … Et là, j’ai un vieux souvenir d’anniversaire qui remonte … Je devais avoir 8 ou 9 ans, et j’avais reçu une BD ultra pourrie sur la révolution française … Beurk ! (BD que j’aurais évidemment adorée si j’avais été passionnée d’Histoire, mais ce n’était pas le cas à ce moment là !).

Ne projetez pas sur les enfants vos propres centres d’intérêts, pour qu’ils s’intéressent à ce que vous auriez envie qu’ils s’intéressent.

Donc c’est simple, pour faire plaisir, il suffit juste de suivre la liste d’envies de l’enfant, sinon, on risque d’avoir la soupe à la grimace le soir du réveillon, ou le jour de l’anniversaire.

  • Un cadeau se déguste dès l’ouverture du paquet :

Adultes, enfants … nous sommes tous les mêmes ! Quand on vient de recevoir un cadeau, on a envie de l’essayer tout de suite, de dormir avec, et de le montrer à tout le monde …

Alors par pitié, évitez les cadeaux qui serviront pour plus tard. L’enfant (et l’adulte, en tout cas, moi), a envie de jouer, lire, essayer à la minute où il ouvre son paquet.

Mamie, question carambar, juste pour toi :

Peut-on offrir une montre à un enfant qui ne lit pas l’heure ?

Une draisienne pour plus tard ?

Un coffret des alphas en prévision d’un futur apprentissage de la lecture ?

Un livre passeport pour les vacances ?

Je me souviens que ma maman avait offert à mon fils un transformer beaucoup trop compliqué pour son âge (on a passé le réveillon dessus, impossible d’en comprendre le fonctionnement), ça l’a perturbée à vie ! Depuis, elle fait attention à offrir vraiment le jouet le plus convoité de la liste !

Alors imaginez que l’enfant reçoive du matériel pédagogique pour plus tard ! Double soupe à la grimace ! Pas sur la liste, et pas utilisable maintenant …

  • L’enfant ne doit pas se sentir redevable :

L’enfant d’un certain âge, et doté d’une certaine sensibilité, pourrait se sentir redevable et essayer de se forcer à lire, jouer, apprendre avec l’objet qui lui a été offert, simplement pour ne pas blesser la personne qui a offert le cadeau (pas du tout mon style quand j’étais enfant, je vous rassure, la BD historique n’a jamais été ouverte, mais ça pourrait être une réaction de mon aînée, trop occupée au bien-être des autres).

Et alors là, s’il s’agissait d’un matériel pédagogique qui aurait été offert, l’enfant travaillerait avec pour faire plaisir à l’offrant, et non pour son propre plaisir d’apprendre …

 Le matériel pédagogique

  • Un matériel pédagogique se trouve à la maison, il doit pouvoir être dégainé à la minute où l’on sent la sensibilité de l’enfant apparaître.

L’enfant ne devrait même pas se demander d’où le matériel vient, ni qui l’a acheté, ni combien il a coûté (parce que si Maman l’a payé cher, dans la tête de l’enfant redevable, il doit servir !). C’est un matériel pour travailler, et l’avoir sous la main nécessite l’anticipation (mais pas l’anticipation cadoesque, cf plus haut !). Le matériel pédagogique sert à travailler une compétence précise, et est inclus dans une progression avec des compétences acquises avant grâce à un autre matériel spécifique. L’acquisition du matériel devrait donc être réservé aux personnes connaissant la progression entière.

  • Il faudrait faire la part des choses entre travail et jeux, entre rôle d’éducateur et de parents.

C’est le point qui me semble le plus essentiel. Vous, parents, c’est un merveilleux cadeau que vous offrez à vos enfants de mettre en place des pédagogies alternatives à la maison, de vous remettre en question sur vos pratiques, le tout dans un climat bienveillant. Votre plus gros travail sera de comprendre vos différents rôles, celui à la fois de parent, mais aussi d’éducateur, car qui dit pédagogie et matériel pédagogique, dit forcément « éducateur ».

Il existe un tas de jeux/jouets qui ne sont pas du matériel pédagogique à proprement parler, mais qui sont très intéressants et font travailler un tas de compétences chez les enfants. J’appelle ça des « jeux », l’enfant peut les utiliser comme bon lui semble, quand il veut, seul, et en détourner l’usage. Il peut créer, inventer, et surtout cesser le jeu quand il en a envie. On peut offrir ces jeux à Noël, aux anniversaires …

Le matériel pédagogique s’achète par l’éducateur, et son utilisation nécessite un cadre, des règles. Avec du matériel pédagogique, on travaille, et surtout, on termine son travail. On ne peut pas détourner le matériel pédagogique, et la plupart du temps, on l’utilise en présence d’un éducateur, qui a présenté le matériel auparavant.

Tout ceci nécessite donc que la différence soit claire dans la tête de l’enfant et donc dans la tête de l’éducateur.

Ces différences devraient donc également être marquées « physiquement », et on ne devrait pas retrouver dans une même étagère Montessori à la mode, des jeux pour jouer, et du matériel pédagogique pour travailler. On devrait également utiliser les termes précis « Tu joues » ou « Tu travailles » avec l’enfant pour bien qu’il saisisse le rôle qu’il a à endosser : celui d’enfant qui joue, ou celui d’élève qui travaille.

Bref, vous, les passionnées de Montessori et autres pédagogies, si vous tenez absolument à recevoir du nouveau matériel à la maison, inscrivez-le sur VOTRE wishlist😉

Pour Noël, je vous offre un petit Robert ?

 (étant donné que je n’ai pas l’orthographe innée,

si vous trouvez des erreurs dans ce texte, offrez-m’en un !)

Tout cet article est évident transposable pour les cadeaux d’anniversaire🙂

5 commentaires sur « Du matériel pédagogique dans les petits souliers ? »

  1. Jouer c’est jouer, travailler c’est travailler. L’auteure est éducatrice montessori donc quand elle achète un matériel MM c’est pour faire une présentation et respecter la pédagogie MM. Si une Maman offre à Noël un jouet d’inspiration MM en se disant qu’il correspond aux intérêts actuels de son enfant ok mais si une maman profite de Noël pour acheter un vrai matériel pour travailler… Vous admettrez que ce n’est pas l’esprit de Noël! On aurait jamais l’idée de proposer à un enfant un compas et un livre de géographie pour Noël si? Le matériel est chère oui c’est un problème. Mais si on suit cette logique, les vêtements aussi, une alimentation saine aussi… Et on n’oserait pas profiter de Noël pour offrir des chaussettes ou des courgettes bio à ses enfants 😜 Sérieusement, cet article est intéressant. Il permet de se questionner sur ce qu’on veut, ce qu’on est vis à vis de son enfant. Un éducateur, un parent ou les deux? Je pense que le soir de Noël, on est tous uniquement des parents. Exit l’éducateur et place à la magie 💖 »

    J'aime

  2. Mes premiers pas sur ce blog, waou : combien de fois je me suis plantée avec mon filleul… je ne recommencerai pas avec ma fille qui a 6 semaines ! Oui, je m’élève avant d’élever mon enfant :p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s