Des moyens de locomotion …

En devenant parent, il faut s’attendre à remplir entièrement son chalet de jardin ou son garage d’engins de locomotion en tout genre, surtout quand nous avons plusieurs enfants, et que nous ne sommes pas forcément renseignés pour trouver ce qui est le plus approprié.

Trois enfants plus tard, après pas mal d’achats inutiles et un tas de formations qui ont fait changer mon regard sur l’enfant, je peux tenter de vous livrer à quelques exceptions près le secret de la réussite !

A quoi ça sert tout ça ?, à part savoir utiliser un vélo en finalité ?

– se muscler
– expérimenter l’équilibre puis l’affiner
– se déplacer dans l’environnement en utilisant un guidon
– expérimenter la sensation de vitesse
– dépasser ses peurs, s’amuser à se faire peur
– dissocier ses mouvements en les alternant pour apprendre à pédaler
– … (liste non exhaustive, je ne suis pas psychomotricienne🙂 )

Le pousseur 

Au tout départ, avoir un pousseur, à bonne hauteur, c’est à dire que l’enfant doit avoir les pieds bien à plat quand il est installé dessus. Il doit être capable d’y monter seul en l’enjambant, c’est seulement à cette condition qu’il sera prêt à l’utiliser.

Avant j’avais ça :

IMG_0007

Bon finalement, c’était pas si mal : les pieds touchaient bien à plat (en plus avec des chaussons en cuir souple, il y a 7 ans, ce n’était pas aussi répandu que maintenant !), elle l’a beaucoup utilisé, mais il était quand même très léger et en plastique. Je pense que la largeur excessive de l’assise pouvait gêner aussi dans le mouvement des jambes, et surtout, il s’agit d’un volant et non d’un guidon. De plus il est difficilement enjambable (ce mot existe-t’il ?), à l’époque j’avais enlevé l’espèce de dossier en plastique pour une utilisation plus aisée.

Non, en fait, en tout premier, j’avais ça ! Année 81, j’avais 16 mois !

année 81 pousseur

Une amie m’a donné celui-ci à la naissance de mon deuxième enfant, il a énormément servi, il a même été prêté à des amis. Il est en bois, donc plus lourd et plus stable. L’assise est moins large, mais l’enfant peut être gêné par la largueur des roues à l’arrière.

IMG_7059

(le casque, méga important à introduire dès le début pour que ce soit un automatisme plus tard ! Pas de casque = pas de vélo, pas de trottinette, pas de roller …)

Sur cette vidéo on peut observer qu’elle commence à expérimenter l’équilibre donc qu’elle va bientôt pouvoir passer à la draisienne (elle lève ses pieds) et la notion de vitesse. Elle commence également à alterner les pieds (ça sera nécessaire pour apprendre à pédaler, sur un tricycle ou un vélo). On observe également qu’elle expérimente de nouvelles utilisations en lâchant le guidon (pour se faire peur ?).

Mais en fait, je rêve de ça :

trotteur-pousseur-puky

Puky Pukylino : hauteur de selle 22 cm, vendu pour l’intérieur, 2.7 kg

Wutsch_lovelypink_bild0_bg4

 Puky Wutsch : hauteur de selle 24 cm, vendu pour l’extérieur, 2,8 kg
muni d’un axe oscillant à l’avant pour commencer à expérimenter l’équilibre

Mais soyons raisonnable, c’est inutile chez nous (mais c’est bientôt son anniversaire commandée pour son anniversaire !…), Luce va bientôt passer au prochain moyen de locomotion, elle est en phase de transition vers …

... l’espèce de draisienne à grosses roues, appelée « moto » chez nous😉

Voici une photo de son frère l’utilisant. Je ne donne volontairement pas d’indication d’âge, à vous d’adapter en fonction de l’observation que vous faites de vos enfants.

Il s’agit d’une moto de la marque BIG, parfaite pour appréhender les notions d’équilibre en tendant la jambe pour se rattraper quand la moto penche. Pour le moment, elle est un peu trop haute pour Luce, qui doit vraiment être sur la pointe des pieds, ça ne la rassure pas.

IMG_6664

 1980694-2-w

Le seul point négatif que je lui ai trouvé, c’est sa matière, encore du plastique !

Sur cette vieille vidéo (snif), mon fils apprend à se diriger avec un guidon, on le voit un peu rattraper son équilibre lors d’un virage, et à la fin lever ses pieds et se mettre en position de motard en se penchant vers l’avant.
Là, c’était certain, il était prêt pour utiliser une draisienne.

IMG_7061

Une draisienne, oui, mais pas n’importe laquelle !

J’ai mis pas mal de temps à en choisir une qui me convenait. Il fallait qu’elle soit de petite taille, avec une selle bien basse, pas trop lourde, bien maniable et avec un bon rayon de braquage. J’ai trouvé celles en bois trop lourdes à manier (il faut que l’enfant soit capable de la remonter seul), et la plupart du temps trop hautes si bien que quand l’enfant a atteint une taille convenable pour l’utiliser, la sensibilité pour ce type de moyen de locomotion est passée …

Et puis, j’aime vraiment d’amour la marque PUKY, ça me rappelle les vélos dans la cour de récré de mon école maternelle🙂 Ce qui m’a surtout plu sur ce modèle, c’est que l’enfant peut reposer ses pieds sur la planche prévue entre le guidon et la selle, et peut donc expérimenter encore plus de positions !

J’ai choisi une draisienne sans frein, pour qu’ils apprennent à gérer la vitesse avec les pieds uniquement (un enfant de 2 ans, ça peut vraiment utiliser un frein ?)


Quelques modèles pour les plus petits :

  • La Bywin Run B’TWIN Décathlon : vendue pour les enfants de 2 à 4 ans, 3,5 kg, selle haute

Les + : son prix attractif et les réglages en hauteur de la selle et du guidon, son poids
Les – : le cadre qui entoure la roue arrière peut gêner d’après les témoignages que j’ai lus, la selle est haute, beaucoup trop pour ma fille de presque 2 ans, modèle donc réservé aux géants, difficile à enjamber

zoom_73fe1db315a54534931b87bdb05eba5f

  • La Bike Star 10′ : 4,8 kg, hauteur de selle minimum 30 cm

Les + : prix attractif, plateau repose-pieds donc enjambement facilité, pneus gonflable (un luxe niveau confort !)
Les – : son poids, son côté mastoc, le frein inutile à 2 ans

81KvujTwp0L._SL1500_

  • La Puky LR M : la selle la plus basse du marché : 29 cm, la draisienne la plus légère du marché : 3,3 kg

Les + : plateau repose-pieds, pas de frein, légèreté, maniabilité
Les – : je n’en trouve pas ! un modèle efficace et peu onéreux !

Laufrad_LR_M_oceanblue_bild0_bg4

  • La Run 10′ de Kettler : une nouveauté (mais je n’ai pas encore trouvé où elle est commercialisée !), hauteur de selle : 34 cm, poids 4,5 kg

Les + : plateau repose-pieds, pas de frein, grandes roues par rapport à la draisienne Puky LR M
Les – : le poids assez élevé, et sans doute le prix assez élevé (en regardant le reste de la gamme, on voit que ce n’est pas donné …)

Sans titre 2

Quant aux modèles en bois, j’en cherche toujours un qui réponde aux critères d’utilisation fixés : poids léger, maniabilité, enjambage facilité …

 Conjointement, on a également utilisé un tricycle, toujours de la marque Puky, pour apprendre à pédaler avant d’utiliser un vélo.

tricycle-puky-fitsch-sd1-rouge-2503

(et on a retrouvé mon presque deuzans à l’autre bout du camp de vacances !)

Et puis un jour, il y a eu le vélo !

Un jour, mon fils s’est mis en tête d’utiliser un vélo sans roulettes. Il s’est obstiné une matinée entière dans le jardin et il est parti, tout seul, et comme il était fier !
Il a deux ans de moins que sa soeur, mais il a su gérer son vélo (sans roulettes) bien avant son aînée ! La raison ? Elle, elle n’avait pas eu de draisienne, mais un vélo muni de roulettes ! Aucune recherche d’équilibre et d’autonomie avec ce genre de vélo !

Les vélos pour petits sont toujours équipés de roulettes (ça s’enlève), et de cache-chaîne qui les rendent lourds. Ce poids est également destiné à ce que l’enfant ne prenne pas trop de vitesse. Malheureusement, ce poids excessif réduit aussi la maniabilité !

Et après le vélo, il y a eu la trottinette !

Pour mon aînée, vous savez, celle qui a su faire du vélo sans roulettes à 6 ans, on a eu ce type de trottinette :

lilkick_pk_entiere_2

Le genre de truc qui n’avance correctement que dans l’allée de chez Décathlon, et sur lequel évidemment, tu ne testes absolument pas ton équilibre.

Pour ne pas réitérer les erreurs, Mamie a offert une vraie trottinette pour les trois ans de mon fils, et c’était encore ………… une PUKY ! (non, je n’ai pas d’action chez eux, malheureusement !) Il a désormais 6 ans et s’en sert toujours, il est pourtant très grand. Les grosses roues, ça passe partout, et il adore !
Ce modèle est muni d’un frein au pied et non au guidon, parce qu’une vraie trottinette, ça a un frein au pied, n’est-ce pas ?

trottinette-puky-r03-rouge-5143

Bref, encore une fois, c’est en observant votre enfant que vous saurez choisir ce dont il a besoin. Achèteriez-vous une voiture sans l’essayer ? Non, bien sûr ! Donc pour votre enfant, c’est la même chose🙂

5 commentaires sur « Des moyens de locomotion … »

  1. Super, comme d’habitude, et comme alistair va être dans cette période, je sais maintenant dans quoi je vais investir !
    Et je sais aussi maintenant pourquoi les deux grands ont mis autant de temps à faire du vélo sans roulettes … lol

    J'aime

  2. Anaïs sais tu combien mesure Luce sur la vidéo avec le porteur en bois?
    il y a 2 porteur bois chez Oxybul un qui fait 36.5cm et l’autre 38cm mais il ne parle pas de hauteur de selles. je ne sais pas trop ce qu4il faut comme hauteur pour Stan. Il mesure environ 80cm.

    J'aime

    1. alors j’ai demandé la hauteur de selle et on m’a dit 19cm… ca me parrait peu! peut-être une erreur?…
      (si tu pouvais corriger mes fautes de frappe aussi dans mon message précedent ça m’éviterai d’avoir mal aux yeux! merci)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s