Une page se tourne …

Après 6 ans d’IEF, mes enfants ont tous choisi d’être rescolarisés. Mon aînée a rejoint les bancs de l’école depuis septembre avec succès. Elle a intégré une classe de 3ème dans notre collège de secteur et a parfaitement géré son année. C’était son choix : passer le brevet en étant « coachée ». Pari réussi, une moyenne extraordinaire toute l’année et beaucoup de sérieux et de maturité. Elle a quasiment fait l’unanimité auprès de ses profs, elle a été élue déléguée, elle s’est battue pour s’intégrer, elle a joué au caméléon. Je la trouve apaisée, bien dans ses baskets, même si c’est compliqué pour elle de gérer ses hypersensorialités, et de survivre dans une classe constituée principalement de machos. Elle a fait sa place, en féministe qu’elle est ! 

La petite a rejoint la classe de Cm1 du village pour la dernière période de l’année. C’était son choix également. Elle a voulu tester pour voir ce que c’était, et malgré les contraintes, les devoirs, les méthodes très éloignées de ce qu’elle a connu pendant ses 8 années premières années de vie (elle n’avait jamais été scolarisée), elle a choisi d’y rester : apprendre seule était devenu trop contraignant pour elle, elle aime vivre en groupe. Elle passe donc en Cm2 l’an prochain, avec une année d’avance. Les débuts n’ont pas été simples. Elle a dû faire sa place. Elle a dû réussir à gérer la fatigue, le bruit, elle a dû accepter les « normes » de l’école. Et moi, j’ai grincé des dents … mais je n’ai rien dit. Personne n’a le droit de s’opposer à son projet de scolarisation !

Mon moyen (qui a poussé comme un champignon) a terminé l’année à la maison sans stress (entendez par là, doucement le matin, pas trop vite l’après-midi). Il a choisi d’être rescolarisé à la rentrée avec un maintien en 5ème (au vue de ses difficultés, nous avons préféré demander un maintien plutôt qu’une prise en charge MDPH, travaillant avec des élèves en grandes difficultés, je sais combien il est difficile d’obtenir des adaptations). Il est prêt, mon loulou. Il est autonome, il a retrouvé beaucoup d’aisance à l’oral comme à l’écrit, sa mémoire est quasi fonctionnelle, son écriture est au top, ça va le faire, j’en suis sûre. Sa praticienne en réflexes l’accompagne pour gérer le petit stress de la rentrée et j’ai adapté mon temps de travail l’an prochain pour être présente pour lui après les cours

Nombreux sont ceux qui me demandent comment je gère ce retour à l’école de mes enfants.

Le plus merveilleusement du monde ! J’ai gagné mon pari : les armer suffisamment pour qu’ils affrontent le système avec le recul nécessaire, les équiper du sens de l’humour, de la critique et de l’effort (bon ok, ça dépend des jours !), d’une bonne culture générale. Ils ont compris qu’on n’attendait pas d’eux une réussite scolaire mais humaine, ils n’ont donc aucune pression au niveau des résultats et travaillent pour eux-mêmes. 

6 ans, j’aurai eu besoin de 6 ans pour ne plus être en conflit avec le système scolaire. 6 ans pour enfin démissionner, passer à autre chose, sans rancoeur. 

Je garde de cette période d’incroyables souvenirs. 

Des moments de doute. Des moments de stress. Une fatigue incommensurable. Des jours et des nuits à me former, à préparer du matériel, à me questionner, à me remettre en question. 

Et aussi de multiples moments de joie et de bonheurs partagés. La liberté d’organiser mes journées comme je le voulais, la liberté de partir explorer le monde quand je voulais. 

Mais surtout, le sentiment d’avoir mis mes enfants sur les rails pour la vie. Ils sont joyeux, ils sont forts, ils sont optimistes, ils sont rayonnants, ils sont meneurs, ils sont créatifs … 

Merci pour ces belles années mes attachiants préférés <3

Merci d'avoir lu cet article. Retrouvez tous mes livres en cliquant ICI.

7 commentaires sur « Une page se tourne … »

  1. Bravo, quel beau parcours ! 😍 et merci pour tous vos partages ! Nous sommes et nous restons en ief avec mes 2 loulous. Vos partages sont précieux et vos posts, passionnant. Merci beaucoup ! Bonne route à vos loulous sur le chemin de l’école. 🙂

  2. Wahou …. Bravo ! Bravo pour ce travail titanesque qu’est l’IEF, car c’est un travail sur soi, un travail de lâcher prise, un travail de recherches constantes, d’observation. Merci pour tous vos partages. Ils vont me manquer !!!!!!

  3. C est génial ce qui a été accompli. Je reste admirative devant tout ce travail. Petit bémol la MDPH. Le plus dur est plutôt de constituer un dossier et qu il soit étudié. Les adaptations sont faites si le dossier passe.
    Mes deux enfants autistes ont une aide mais le plus dur c est que le dossier soit accepté d une part et d autre part que les profs acceptent d adapter.
    Par contre toi du coup tu feras quoi l an prochain ?
    Tu as démissionné de l Éducation Nationale non ….

  4. Une page se tourne, mais on n’oubliera jamais tout le boulot de la maman et toute la satisfaction des enfants (des vôtres et des nôtres) !
    Un grand bravo à toute la famille et bonne continuation à vous !

  5. Bravo pour votre parcours et merci de m’avoir aiguillonné un peu petit pour mon fils  » dys » il y a quelque temps déjà. Avez-vous pensé à la confiance en soi pour Milo si elles est fragile ? On fera pour le mien qui rentre en CE2 avec de bons résultats scolaires un travail sur la confiance en soi avec d’autres personnes.
    Pour la MDPH, nous attendons le diagnostic du centre de langage de Garches 92, il faut constituer un dossier avec des bilans psychologiques ( pour nous c’est le psy scolaire ), orthophonique et audiométrique ( car nous sommes parents sourds ). Le bilan psychomoteur n’est pas obligatoire. C’est la directrice de l’école qui fait la réunion ESS qui donne le fameux sésame pour un dossier MDPH. Nous sommes au début de cette nouvelle étape.

  6. Bravo et merci de partager tes sentiments. Comme parent tous ce qu„on veut c”est d„avoir des enfants heureuxs, confience en soi et independante. Ey je crois que tu qs reussi meme si cq n”as pas ete toujour facile. Merci et jbon continuation on tout

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.