Mener un élevage de phasmes

Il y a quasiment un an, j’ai reçu d’une amie enseignante des œufs de phasmes, provenant d’un élevage de sa classe.

Les phasmes ont grandi, et désormais, nous avons un phasme adulte, un bébé phasme, et beaucoup d’œufs, que nous partageons autour de nous ou donnons à une animalerie. Ces petits insectes sont inoffensifs, s’élèvent avec aisance, et sont facilement manipulables par les enfants. Il est également possible, avec eux, d’observer un cycle de vie complet.

Cependant, il convient d’être prudent : aucun d’entre eux ne doit être relâché dans la nature s’il ne s’agit pas d’une espèce vivant en France. Les miens viennent d’Inde, et comme notre femelle pond énormément, et que seules les femelles survivent en captivité et se reproduisent par parthénogenèse (c’est à dire sans ovule fécondé donc sans mâle), il convient de savoir quoi faire des œufs (don, destruction …).

J’ai créé quelques documents pour travailler autour du thème, et je vous les partage aujourd’hui dans cet article.

Tout d’abord, j’ai créé un questionnaire à remplir en visionnant un C’est pas sorcier sur le thème :

telechargement

Questionnaire Face aux phasmes C’est pas sorcier

Vous trouverez ici des nomenclatures, qu’il conviendra de colorier après impression et avant plastification selon le schéma de ce site.

telechargement

Nomenclature phasme morose

Et puis, également, une fiche « espèce » qui permet d’orienter les recherches sur internet :

telechargement

Fiche espèce

Les phasmes changent un peu de couleur en fonction de ce qu’ils mangent, du taux d’hygrométrie ou de la température, il est donc intéressant d’observer ces changements. Les nôtres mangent du lierre, facilement trouvable un peu partout et en toutes saisons.

Vous trouverez d’autres ressources en ligne, comme par exemple :

A la maison, nous avons un terrarium, à côté duquel est disposé un vaporisateur. Les enfants arrosent le terrarium plusieurs fois par jour.

IMG_20170411_112511

Voici notre femelle Roberta, avec ses tâches rouges caractéristiques de l’espèce sur les pattes antérieures.

IMG_20170411_101457

Et voici un de ses bébés !

IMG_20170411_101208

Luce trie avec précision les œufs, qui se mélangent aux excréments dans le fond du terrarium :

IMG_20170411_105212

Nos phasmes sont donc des Carausius morosus.

Je vous laisse en dévoilant une référence citée par une lectrice, les sciences naturelles de Tatsu Nagata, dont je connais la série, mais pas ce numéro que j’ai hâte de recevoir !

Merci d'avoir lu cet article, retrouvez mes livres ci-dessous 😉

10 commentaires sur « Mener un élevage de phasmes »

  1. Bonjour,
    Je souhaite commencer un élevage dans ma classe de grande section au retour des vacances. Serait-il possible de recevoir quelques oeufs ? J’habite en Ile de France. Merci beaucoup. Cordialement,

  2. Bonjour , nous avons récupéré un phasme baton adulte de l école et nous venons d avoir notre première naissance ce matin.. nous sommes ravis. Par contre nous ne savons pas si nous devons ou pouvons mettre notre nouveau né avec notre phasme adulte ou si l’on dois le mettre tout seul?
    Merci par avance pour votre réponse.
    Une maman et sa fille débutantes.

      1. Merci pour votre réponse. Nous avons eu deux autres naissance depuis et aujourd’hui notre crainte est qu’ils arrivent à se sauver de la boite. Ils sont si petits.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.