Le mois de janvier de Lulu

Voici venue l’heure de la récap de janvier, un poil en retard. Ils sont longs à rédiger, ces articles, je traîne parfois un peu les pieds. Mais ils sont tellement essentiels pour visualiser le chemin parcouru, et anticiper l’avenir pédagogique proche, que je m’y astreins, chaque mois. Je ne suis pas de progression précise pour Luce, j’y vais au feeling, j’improvise, j’observe, je propose. Parfois, en vain …

Mais parfois, ça fonctionne :

Au niveau du langage

Montessori/alphas :

Nous continuons la progression (enfin l’expérimentation plutôt) Montessori/alphas. Mon schmilblick fonctionne plutôt bien ! Luce maîtrise désormais le jeu « Je devine » et retrouve les sons en début de mots. Je vais désormais lui proposer la même activité, mais portant sur les rimes.

Ce mois-ci, elle a surtout aimer jouer à mettre en paires les alphas et les lettres rugueuses :

20160105_170422

Et puis, nous avons mis en place un nouveau plateau de jeu, comportant lettres rugueuses, lettres mobiles et alphas, ainsi que des objets contenants les sons choisis. Sur cette photo, elle travaille avec :

  • le son « a » (quand je prononce le mot avion, le son a est ce que j’entends quand j’enlève « vion » à ce mot),
  • le son « s » (quand je prononce le mot serpent, le son s est ce que j’entends quand j’enlève « erpent » à ce mot), et non « esse »,
  • le son « t » (quand je prononce le mot toupie, le son t est ce que j’entends quand j’enlève « oupie » à ce mot), et non « té »,
  • le son « m » (quand je prononce le mot maman, le son m est ce que j’entends quand j’enlève « aman » à ce mot), et non « ème »,

20160128_132131

Dans un premier temps, elle choisit une carte rugueuse. Je passe ma main droite sur la lettre rugueuse, puis ma main gauche, en prononçant le son à chaque fois. Elle fait de même, avec les deux mains, puis elle cherche la lettre mobile identique, ainsi que l’alpha.

Par la suite, nous avons notre petit rituel : elle ferme les yeux, je place un objet entre ses mains, elle essaie de deviner de quoi il s’agit, puis prononce le nom de l’objet, très lentement, afin de détacher/d’identifier le son du début du mot. Quand elle a trouvé ce son, elle place l’objet dans la colonne adéquate. Elle a déjà travaillé avec ces objets, lors du jeu « Je devine », elle connaît donc bien leurs noms.

Quand elle connaît bien le plateau, elle travaille seule.

Langage oral/évoquer/trame de l’histoire : 

Au niveau du langage oral, elle passe désormais ses journées à nous « raconter » des livres, livre à l’appui, en prenant soin de nous montrer les illustrations, à la manière d’une maîtresse (oups !). C’est vraiment mignon d’entendre de nouvelles tournures de phrases, assez complexes et élaborées, on a même droit aux participes présents maintenant !

Ce mois-ci, nous avons également vécu un grand moment à la bibliothèque, quand Luce chargeait notre chariot de livres, en en inventant les titres : elle a vraiment tout compris : « Monsieur l’horloge », « Trouve les étoiles », « Papa et ses enfants » … J’ai trouvé son exercice plutôt perspicace !

Un autre exemple de ses progrès en langage : elle chante, à longueur de journée, toutes sortes de comptines (elle a une mémoire de dingue !), et un jour, ne se souvenant plus des paroles, elle a substitué avec aisance le mot « sabots » par « patins », ce qui veut dire, qu’évidemment, elle avait compris par déduction la signification du mot « sabot ». (Oui, je sais, je m’emballe, mais moi, je peux rester complètement en extase devant ce genre de trucs, parce que j’adore observer des enfants se frayer un chemin dans la compréhension et l’utilisation du langage).

Scions, scions, scions du bois
Pour la mère pour la mère
Scions, scions, scions du bois
Pour la mère Nicolas
Qui a cassé ses patins
En 1000 morceaux

Vers l’écrit :

Luce a continué à travailler autour du plateau du prénom (qui confronte écriture cursive et capitale : je suis de celles qui proposent plusieurs écritures dès le début, en reconnaissance tout du moins). Elle a tellement absorbé l’écriture de son prénom, qu’elle l’a ressorti (son prénom) sur un cahier. Ce n’était pas vraiment prévu, encore moins en lettres capitales, mais on fait avec, et on s’adapte !

Côté écriture, il lui a pris une folle envie de travailler sur les fichiers Kumon. Elle en a fait des dizaines pendant une matinée entière : graphisme, labyrinthes, découpages et puis, plus rien … (profil atypique, je n’essaye même pas de l’imaginer en maternelle !).

20160112_124502.jpg

Voici les trois fichiers avec lesquels elle travaille : My first book of tracing, My book of Easy Mazes, My first book of cutting.

Mais surtout, ce mois-ci nous avons continué la progression Dumont en écriture, à partir du premier fichier de maternelle, qui travaille la latéralité et la gestion de l’espace graphique. Je vous promets un article complet, un jour ! La progression est complète, et s’appuie sur des comptines (pour connaître le nom des doigts et préparer à la tenue de l’objet scripteur), des situations vécues (pour travailler sur l’espacement, la gestion de l’espace, la latéralisation …), de la manipulation de matériel, pour arriver, en dernier lieu seulement, sur le fichier.

Ces exercices sont assez simples pour Luce, le matériel de vie sensorielle et de vie pratique Montessori ainsi que l’utilisation de la langue des signes ont bien préparé le terrain : ses acquis sont solides au niveau de la latéralité, de la tenue de l’outil scripteur, et du sens de l’écriture.

20160114_112403

Cette exercice marque, par exemple,  la fin du travail sur le sens de l’écriture.

Ici, un travail concret, à gauche, sur l’espacement, et à droite, sur alignement et espacement.

20160121_110257

Ici, on invite l’enfant à repasser sur chaque gâteau avec une tâche de peinture ou d’encre, avec l’index. On travaille donc l’appui du poignet sur la feuille, et le déplacement latéral entre chaque empreinte.

20160114_110047

Ici, voici un travail concret d’alignement. 

Les mathématiques

Ce mois-ci, nous avons renforcé les acquis en numération jusqu’à 10, par le biais de lectures/manipulations, comme par exemple ici, avec le livre Maman, de Ramos : elle a mis en paires les animaux et les nombres, comme dans le livre.

On loupe des étapes, mais mademoiselle a absolument voulu travailler avec les perles. Je lui ai donc présenté l’escalier de 1 à 10. C’était amusant de voir ses petits doigts potelés glisser sur les perles pour les dénombrer.

Repérage spatial

Le repérage spatial mérite à lui seul une catégorie ! Je ne parviens pas à me décider : est-ce que je le classe en langage ou en mathématiques ? Il prépare à tellement de compétences !

Bon, bref, janvier a été le mois du repérage spatial. Luce est passée du « je n’y comprends rien et ça ne m’attire absolument pas » à « je maîtrise complètement cette compétence et j’y trouve de l’intérêt ». Ils sont dingues les enfants ! De quoi mettre à plat toutes vos théories pédagogiques !

Pour satisfaire son envie, j’ai détourné plusieurs jeux :

 

Vie sensorielle

Luce a effectué un petit retour sur la vie sensorielle. J’en ai profité pour lui présenter le cube du binôme et la table de Pythagore sensorielle. Elle a également passé beaucoup de temps sur les cylindres.

Musique

La vie pour Lulu reste quotidiennement un festival de musique et de danse. En janvier, elle a ressorti les clochettes, l’occasion pour moi de vous préparer de nouvelles partitions. Elle s’est également essayée au violoncelle, mais aussi au piano. J’avoue, pour elle, c’est quand même chouette d’avoir des parents et des frères et sœurs musiciens !

Et puis en janvier, il y a aussi eu :

  • du collage/serrage d’aînés (elle absorbe tout, ça va être facile la division plus tard pour elle !)

20160127_104824

  • de l’équitation, toujours, et même que Maman ne tient même plus les rennes !

20160126_162519

20160111_154839

2 commentaires sur « Le mois de janvier de Lulu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s