La décision est prise !

… l’an prochain, ce sera IEF pour toute la fratrie🙂 On teste, et on verra bien ce que ça donne ! Afin d’y voir plus clair dans notre projet, nous avons rédigé un projet pédagogique (instit un jour, instit toujours … mais je me soigne !)

C’est le projet qui servira de base pour le début d’année, au moins, et qui sera certainement rediscuté, remanié au fil du temps, parce qu’il n’y a pas une façon de pratiquer l’IEF, mais des façons, qui diffèrent tant suivant les familles, les tempéraments, les âges …

Projet pédagogique d’Instruction En Famille

La composition de notre famille

Le papa des enfants est chargé d’affaires en milieu nucléaire, professeur d’accordéon, et musicien.

La maman est professeur des écoles, formatrice, et éducatrice Montessori et a développé de nombreux ateliers autour de la parentalité et de la langue des signes française. Elle est également musicienne.

Zoé, l’aînée a 8 ans et demi et est scolarisée en CE2, elle aime la danse, la musique, et les animaux.

Milo a 6 ans et demi et est scolarisé en CP, il aime la danse, la musique, la nature, et cuisiner.

Luce, la dernière, a 2 ans et demi, et est instruite selon la pédagogie Montessori depuis sa naissance.

Les spécificités de nos enfants

Afin de leur permettre de suivre au mieux leur scolarité, et de permettre aux enseignants de mieux cerner les « différences » de nos enfants, et d’ « excuser leurs comportements spéciaux », nous avons l’an dernier choisi de cerner leurs spécificités en effectuant un test de QI chez une psychologue spécialisée.

De ces tests, il en ressort :

  • une précocité chez notre fille aînée, précocité hétérogène, (trouble logico-mathématiques assez présent, mais de fortes capacités langagières), associée à un problème de balayage oculaire et un trouble visuo-moteur. Suite à ce tests, de nombreuses suggestions éducatives ont été annoncées par la psychologue, dont nous tenons compte au sein de la famille. Rien n’a été fait au niveau de l’école pour adapter l’enseignement et les lacunes s’amoncellent, bien qu’elle obtienne d’excellents résultats aux évaluations,
  • chez notre fils, un QI élevé, avec une tendance aux TDA, il faut ainsi sans cesse remobiliser son attention, par différentes techniques que nous utilisons à la maison.

Nos deux enfants « réussissent » à l’école, car ils sont très suivis à la maison, où toutes les notions sont reprises par les pédagogies actives, et ce double programme commence à peser lourd, ils sont épuisés.

Les objectifs de notre projet familial

  • adapter les types d’enseignements aux spécificités de nos enfants, en utilisant les pédagogies actives, et lier les apprentissages à la vie quotidienne,
  • renforcer les bases non acquises durant les années de scolarité précédentes (notamment autour de la construction du nombre, de la grammaire, de la conjugaison),
  • développer l’autonomie et la curiosité naturelle pour les apprentissages,
  • leur dégager du temps pour travailler leur instrument, sans avoir à leur imposer la contrainte d’une classe à horaires aménagés, loin de la maison,
  • dégager du temps pour la prise en charge médicale de notre aînée (kinésithérapie, orthophonie),
  • voyager pour découvrir l’histoire et la géographie sur le terrain.

L’organisation et les moyens mis en place

Les apprentissages formels

Le matin, les apprentissages seront « formels », en français et en mathématiques, et renforcés par la manipulation, notamment grâce au matériel Montessori. Le début d’année sera consacré à combler les lacunes très présentes en numération et en grammaire.

Les enfants auront un plan de travail par matinée, afin d’alterner les temps d’apprentissage ou de réinvestissement en autonomie.

Chaque enfant disposera d’un classeur de français et d’un cahier de mathématiques.

Le français

La lecture sera travaillée à partir de fichiers autonomes d’ateliers de lectures pour renforcer les stratégies de lecture, en terme de vitesse, de compréhension des inférences, des points de vue. Les enfants seront mis en situation de lecture réelle, en fréquentant tous types d’écrits, pour réaliser des recettes, des bricolages, ou encore effectuer des recherches autour d’un thème de visite.

L’étude de la littérature se fera au gré des envies des enfants, de nos découvertes à la bibliothèque, ou encore des ateliers proposés à la bibliothèque (contes en LSF, découverte de la BD …), en lien avec nos projets d’écriture et des types de textes travaillés.

La rédaction sera travaillée à partir d’une mallette sur les types d’écrits (Défi écrire Accès éditions), d’un rallye écriture hebdomadaire avec réécriture, du livre Ateliers d’écriture à l’école élémentaire de chez Retz, ainsi qu’à partir de tous nos récits de voyages/visites.

Le vocabulaire sera travaillé à partir d’un classeur spécifique sur les flexions du nom, mais également à partir des cartes de nomenclatures réalisées en fonction des sensibilités du moment, ou de nos visites.

La grammaire et toute son étude sera travaillée exclusivement à partir du matériel Montessori, très adapté aux spécificités de notre aînée (le trouble logico-mathématiques entraîne une difficulté pour l’étude de la grammaire).

L’étude de la conjugaison sera formelle, à partir d’un manuel scolaire, et renforcée par le matériel Montessori et par l’utilisation du Bescherelle.

L’orthographe sera travaillée lors de dictées « flash », « mémoire » ou « préparées » journalières, à travers la réécriture de leurs différents écrits journaliers, et de manière formelle avec un manuel.

Les mathématiques

L’étude des mathématiques suivra un manuel scolaire (à choisir) adapté au niveau des enfants, mais les bases seront renforcées au préalable par la manipulation concrète de matériel, notamment pour les opérations et la construction du nombre, à l’aide du matériel Montessori, pour arriver doucement à l’abstraction.

Nous placerons le plus possible les enfants en situations concrètes de résolution de problèmes, notamment pour tout ce qui concerne les mesures (temps, distances, volumes, poids, monnaie …)

Les apprentissages autogérés

Le reste de la journée, les situations d’apprentissages seront informelles, l’étude de ces matières se fera en fonction des sensibilités des enfants, de nos découvertes, nos visites, ou encore de l’actualité.

Les classeurs seront communs à nos deux enfants, et permettront de classer leurs traces écrites (classeurs d’Histoire, de Géographie, de Sciences, d’Excursions).

L’histoire, la géographie, et les sciences (zoologie, botanique, étude de la matière)

Notre ainée nous présente toutes les semaines un JT, qu’elle crée à partir d’un journal télévisé pour enfants diffusé sur LCI.

Les expériences sont fréquemment mises en place à la maison, autour de l’électricité par exemple.

Nous travaillons la zoologie et les cycles de vie autour d’observations concrètes et d’élevages.

Notre but est de leur faire découvrir les outils de recherche et de leur transmettre des savoir-faire : cartes, planisphères, livres, internet, journaux, frises …

Le sport, les activités artistiques et linguistiques

Nos deux enfants font partie d’une troupe de danse polonaise depuis 3 ans, où ils dansent, chantent et partagent leur culture d’origine. Les répétitions hebdomadaires, les représentations, les stages et les sorties leurs permettent de grandir entourés d’un groupe d’enfants partageant leurs passions : la musique et la danse et de découvrir leur langue d’origine, le polonais.

Notre fils entamera à la rentrée sa troisième année d’escrime, sport qui lui permet de mobiliser vraiment son attention.

Notre aînée pratique le violoncelle à l’école de musique, elle joue également en orchestre, et participe aux cours de solfège.

Notre fils débute l’apprentissage de la pratique de l’accordéon avec son papa, professeur d’accordéon.

Nous entretiendrons leurs connaissances en allemand, langue étudiée cette année à l’école en suivant un fichier, mais également par des jeux et des chants. Nos séjours en Allemagne seront fréquents et permettront de plonger les enfants dans un bain de langue.

Nous continuerons la pratique de la langue des signes, qui les accompagne depuis leur naissance.

Maintenant, lâcher-prise et Carpe Diem de rigueur !

en route vers

11 commentaires sur « La décision est prise ! »

  1. Quel courage et quelle belle énergie se dégagent de ce projet!!!J’en serais incapable bien que je constate tous les jours les lacunes du système d’apprentissage traditionnel.Bon courage et bonne réussite à toute la famille!

    J'aime

  2. Bravo à vous pour ce nouveau départ … je vous envie!!! Je reconnais bien là la note de l’instit de rédiger un petit projet mais je serai aussi incapable d’être lâchée complètement au départ (c’est dur de lutter contre notre formation!!!) Ici aussi mon ainée est précoce, j’avoue que j’appréhende l’arrivée en primaire avec son année d’avance déjà et je réfléchis très souvent à l’IEF à défaut d’école alternative par chez nous… mais bon le côté financier ne nous le permet pas pour le moment. Je réfléchis maintenant que je suis formée à peut être faire des ateliers , mais je n’ose pas encore me lancer et peut être trouver une alternative.Tu as pris une dispo? Tes enfants scolarisés ont pris la nouvelle comment? Etait-il malheureux à l’école (pour le moment, ma grande adore l’école… c’est déjà ça!!)
    Désolé pour tes ces questions, mais je cogite, je cogite, je cogite ….
    En tous les cas, bon courage pour ce nouveau départ.

    J'aime

    1. Bonsoir !J’étais en congé parental jusque là et je serai en dispo à partir de septembre. Financièrement on vit sur un salaire minable mais on fait des choix😉 Priorité aux voyages et à l’éducation.
      Mon aînée s’est suradaptée à la vie scolaire mais elle somatise beaucoup, ça va mieux cette année avec sa nouvelle école, mais les apprentissages tournent en rond, sont abstraits, et je dois tout refaire à la maison, plus compléter pour entretenir la flamme. Mon deuxième se sent bien à l’école, il est bon élève, et a plein d’amis … Mais il est capable de choses extraordinaires quand il est sorti du cadre scolaire.
      Ils pourraient continuer à suivre leur scolarité sans trop de problème, mais j’ai envie de cultiver leurs « dons » avant qu’ils deviennent des moutons … et qu’ils trouvent leur voie sans devoir rentrer dans le moule.
      Un an, plusieurs années … l’avenir nous le dira.

      J'aime

      1. Merci pour ta réponse rapide… j’avoue que si nous avions réfléchit ça il y a quelques années, nous aurions fait différemment (achat d’une maison, investissement dedans pour mon mari avec un atelier menuiserie,… ) Il faudrait au moins que je travaille un minimum pour s’en sortir! Je suis déjà à mi-temps et nous faisons aussi des choix pour vivre au mieux… et ça me permet d’accompagner un max les filles au jour le jour. Tu as du justifier ta demande de dispo? et tu fais des ateliers Montessori, portage,… en parallèle?

        J'aime

  3. Un lien donné par une collègue et voilà, je lis votre blog. C’est une belle aventure que l’IEF. Je m’y suis lancée et ai accompagné deux enfants durant 12 ans. C’est un choix parfois difficile à faire mais oh combien formidable ! Je vous souhaite une très belle réussite et de grands bonheurs avec vos enfants.

    J'aime

  4. Bonjour, je découvre votre blog via une amie qui partageait votre article sur la tour d apprentissage. Et je découvre que vous allez commencer l’IEF à la rentrée.
    C’est notre cas également, avec ma grande de 7 ans et demi et qui finit son CE1.
    Je compte donc vous suivre activement🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s